Peinture par thermolaquage

Le thermolaquage est un procédé de traitement de surface destiné à protéger les éléments en acier, inox, aluminium et autres supports métalliques. Dans cette technique, aucun solvant n'est utilisé, ce qui en fait un procédé écologique, économique et non dangereux pour la santé.

Les étapes du thermolaquage ?

Aussi appelé "projection électrostatique" ou "poudrage électrostatique", le thermolaquage se déroule en 3 étapes :

  • Le traitement de surface chimique permet de garantir une bonne adhérence de la peinture sur le support métallique.
  • La deuxième phase est l'application d'une peinture sous forme de poudre, projetée sur le support à l'aide d'un pistolet électrostatique. Cette poudre froide, très fine, est chargée positivement par un champ électrique. Le support à peindre est conducteur et porte une charge négative. La poudre ainsi attirée se fixe de façon provisoire sur le support.
  • La poudre est ensuite polymérisée dans un four de cuisson à très haute température, de l'ordre de 120 à 230 °C. Ce procédé permet d'obtenir un film de peinture et lui confère toutes ses caractéristiques de dureté, de souplesse, de brillance, de protection anti-corrosion et de longévité.

Avantages du thermolaquage

La principale qualité du procédé de thermolaquage est sa longue durée dans le temps, garantissant la pérennité de l'ouvrage.

Depuis maintenant plus de 30 ans les architectes de renom et designers internationaux ont choisi ce revêtement pour la réalisation aussi bien de bâtiments prestigieux que d'objets usuels de notre vie quotidienne. Sa robustesse et sa tenue dans le temps, sa contribution à l'anticorrosion en fait un élément incontournable du "Développement Durable".